Le Cap-Vert, les îles de la tentation

 

Reportage du mois

 

Jetées dans l’Atlantique au large des côtes de Mauritanie et du Sénégal, les confettis volcaniques qui constituent l’archipel du Cap-Vert se partagent entre culture européenne et africaine, paysages lunaires et verdoyants.

 
 

Yves Crépin

Spécialisé dans les sujets tourisme et société

 
 

De la mer à la montagne en passant par le désert

Sur le plan géographique, les dix îles du Cap-Vert (dont une inhabitée, Santa Luzia) se décomposent en deux groupes. Les six situées au nord (Sal, Boa Vista, Santa Luzia, Sao Vincente, Santo Antao, Sao Nicolau) sont les plus fraîches, balayées par les alizés humides. A l’inverse, les îles méridionales (Maio, Santiago, Fogo et Brava)  affichent des températures plus élevées – mais l’altitude culminant à 2829 mètres change souvent la donne.

Au Cap-Vert  prédominent des paysages désertiques constitués de sable et de roches,  à l’exception des îles de  Santo Antao et Brava, plus arrosées, où vous découvrirez une végétation luxuriante. Quelles îles recommander? Tout dépend des envies, du budget (les trajets se font souvent  en avion pour passer rapidement d’une île à l’autre), de la durée du séjour et de la saison (le vent ou la pluie peuvent être pénibles à certaines périodes de l’année, sur certaines îles). Le plus dur est finalement de choisir car le Cap-Vert en offre pour tous les goûts.

 
 
Plage, Cap Vert
Dunes de sable, Cap Vert
Dunes de sable, Cap Vert
 
 
Pour découvrir le coin dans d’excellentes conditions, le club Jet tours Royal Boa Vista est tout indiqué.
 
 

Dix îles et autant de possibilités

Les amoureux  du désert plébiscitent  Boa Vista pour ses paysages de dunes et d’oasis qui évoquent le Sahara. Ses immenses plages de sable blanc en font une destination idéale pour le farniente.  On peut aussi y voir éclore des bébés tortues sur certaines plages, de fin août à décembre. Pour découvrir le coin dans d’excellentes conditions, le club Jet tours Royal Boa Vista est tout indiqué. Situé sur l’un des plus beaux sites de l’île, bordé par une longue plage aux eaux limpides, il offre le charme d’une architecture typiquement Cap-Verdienne. Les curieux peuvent même prendre des cours de Créole et s’initier à la danse locale. Après un dîner au restaurant panoramique, vous pourrez vous installer sur les dunes pour admirer le coucher de soleil… De quoi tomber éperduement amoureux de Boa Vista !

Tout aussi aride et appréciée, l’île de Sal reçoit énormément de monde car c’est là qu’atterrissent la plupart des visiteurs européens. Sal  les retient grâce à  ses fonds-marins qui font les délices des plongeurs, tandis que les  amateurs de kite et windsurf apprécient ses vents réguliers. Aute site digne d’intérêt,  les salines qui permettent de flotter comme  dans la Mer Morte.

 
 
Club Jet tours Royal Boa Vista
Club Jet tours Royal Boa Vista
 
 
L’île de Sao Vicente vaut le détour pour la beauté de la baie de Mindelo, une ville de 50 000 habitants célèbre pour ses maisons coloniales peintes de couleurs vives
 
 

L’île de Sao Vicente vaut  le détour pour la beauté de la baie de Mindelo, une ville de 50 000 habitants célèbre pour ses  maisons coloniales peintes de couleurs vives et ses musiciens qui « ambiancent » la cité à l’époque du  Carnaval.

Sao Nicolau séduit les randonneurs  par son relief montagneux où alternent canyons et vallées fertiles. Le circuit classique passe par la ville de Ribeira Brava dont le charme tient à son architecture coloniale. Prisée également par les amateurs de grands espaces, Santiago.  L’île la  plus vaste et la plus peuplée donne à explorer de très beaux  villages comme Picos ou la cité de Cidade Velha qui figure sur la liste du patrimoine de l’UNESCO pour ses édifices religieux en rénovation.

Incontournable, Santo Antao est à elle seule un résumé de l’archipel : ses montagnes (trois sommets approchent les 2000 mètres) et vallées profondes au nord  bénéficient d’une bonne pluviométrie, ce qui  contraste avec les zones arides du sud. Pour découvrir Santo Antao, il est recommandé  d’emprunter la route de la Corde (Estrada Corda), l’une des plus spectaculaires de l’archipel.

Sur l’île volcanique très fertile de Fogo, les plus téméraires sillonnent les abords du Pico, un volcan en activité qui donne au pays son point culminant (2829 mètres). Pour se préparer ou se remettre de l’ascension, rien ne vaut un café cultivé sur ses flancs, classé parmi les meilleurs du monde. Vous dégusterez votre café dans le village pittoresque de Chacha das Caldeiras, construit dans le cratère.

 
 
Plage, Cap Vert
Plage, Cap Vert
 
 
Vous fuyez la foule et aspirez à faire une « robinsonnade »? Maio vous enchantera avec ses villages authentiques et ses plages désertes.
 
 
Ile de Sal, Cap Vert
Santo Antao, Cap Vert
Santo Antao, Cap Vert
 
 

Vous fuyez la foule et  aspirez à faire une « robinsonnade »?  Maio vous enchantera avec ses villages authentiques et  ses  plages désertes. Encore plus petite et moins peuplée (environ 5000 habitants pour 64 kilomètres carrés), Brava  doit à son relief accidenté d’être  l’île la  plus humide de l’archipel.

 
 
N’oubliez pas enfin de tester la cuisine locale inspirée du Portugal et de l’Afrique.
 
 

Une créativité volcanique et métisse

« Petit pays, je t’aime beaucoup, Petit Petit je l’aime beaucoup », fredonnait en français Cesaria Evora, quand elle évoquait son archipel natal dans l’une de ses chansons.  Cette artiste  qu’on surnommait « la diva aux  pieds nus » a beaucoup contribué à populariser le Cap-Vert  à travers  la morna, métissage mélancolique  du  fado des  Portugais et des musiques africaines. Mais les Capverdiens savent aussi chanter et danser sur des rythmes enjoués comme  la coladeira aux relents brésiliens,  que  vous  découvrirez en fréquentant les bars et  salles de concert qui se remplissent chaque fin de semaine.  Entre février et mars, ils célèbrent le carnaval à  Mindelo ou à Sao Nicolau, avec une énergie et un faste  qui fascinent les visiteurs. Côté artisanat, outre la vannerie et la poterie, les Cap-Verdiens se singularisent  par leur travail  sur la pierre volcanique ou  la broderie.  N’oubliez pas enfin de tester  la cuisine locale inspirée du Portugal et de l’Afrique. Goûtez notamment la cachupa, le  plat national à base de féculents (haricots), de viande et de légumes que l’on peut arroser de grogue, le rhum local.

 
 
Cuisine locale Africaine
Cuisine locale Africaine
 
 

Yves Crépin

Spécialisé dans les sujets tourisme et société

Yves Crépin est journaliste indépendant, spécialisé dans les sujets tourisme et société (Géo, le Journal du Dimanche, le Parisien Magazine…). 

 

Découvrez nos voyages

 
 

Articles similaires

 

Ce mois-ci, notre guide Carrel Jonhson Malonga Taty vous fait découvrir les beautés sauvages et lumineuses de l’Afrique du Sud. Du Cap à Johannesburg en passant par Durban et le parc Kruger, bienvenue dans la « nation arc-en-ciel »…

Le printemps est le meilleur moment pour préparer ses vacances estivales. Mais aussi se projeter dans ses futurs voyages. Nous vous proposons notre sélection des 15 plus belles destinations en cette année 2017, pour flâner, randonner, profiter…