Sous le soleil des Baléares avec Monique Van der Straeten

 

L'œil du guide

 

Monique Van der Straeten n’est pas née aux Baléares. Cette Belge est simplement venue en vacances dans les îles espagnoles en 1985. Elle est alors tombée amoureuse de Majorque, ses paysages, ses habitants et son art de vivre. Au point de s’y installer et de devenir l’une des meilleures guides de cette destination. Elle nous la fait découvrir à travers ses bonnes adresses…

 
 

Ludovic Bischoff

Expert Lifestyle

 
Cap de Formentor
Cap de Formentor

On croit souvent connaître les Baléares mais l’archipel d’îles espagnoles ne se dévoile pas facilement. Dans un premier temps, Monique conseille de découvrir les incontournables. « Je citerais d’abord Majorque, évidemment, la grande île où se trouve Palma, la capitale des Baléares. Et principalement le nord de l’île, le Cap de Formentor qui est encore sauvage et offre un magnifique panorama sur l’océan. Mais aussi Alcúdia, une belle cité médiévale entourée de remparts. Puerto de Andratx est un petit port plein de charme et j’aime beaucoup aller me baigner sur la magnifique plage de sable blanc de Es Trenc, une plage protégée dans une réserve naturelle.»

 
 
« Pour moi, il y a d'abord et avant tout Majorque, la grande île entre mer et montagne, entre modernité et tradition, qui offre une grande variété de paysages
 
 

Les Baléares, entre traditions, plages et sens de la fête

Comment décrire les Baléares d’aujourd’hui pour des touristes français qui ne seraient encore jamais venus ? « Pour moi, il y a d’abord et avant tout Majorque, la grande île entre mer et montagne, entre modernité et tradition, qui offre une grande variété de paysages. Deux chaînes montagneuses, des plaines fertiles au centre, des villages pittoresques plein de charme, de très belles criques et Palma, sa magnifique capitale. Mais il y a aussi l’île d’Ibiza qui est très connue, à juste titre, pour son esprit festif… » Monique vit à Palma, qu’elle aime beaucoup et où elle conseille de visiter le « casco antiguo » (le centre historique) ainsi que le « paseo marítimo », la promenade du bord de mer qui est si agréable le soir, lorsque la fraicheur se fait sentir après une journée chaude. « J’aime les nombreux patios des demeures seigneuriales du centre historique de Palma. Mais j’aime aussi me balader dans la multitude de villages très authentiques tels que Fornalutx, Sineu, Deiá, Artá. Et me baigner dans les nombreuses criques du sud-est de l’île, plus belles les unes que les autres : Cala Mondragó, Cala Mandía, Cala Romantica, etc. »

 
 
Le port d'Andratx
Le port d'Andratx
 
 
La Casa Fernando à Ciudad Jardín, est renommée pour sa cuisine de poisson. La famille royale d’Espagne y a ses habitudes, c'est dire !
 
 

Les adresses secrètes…

Pour ce qui est des endroits plus confidentiels que Monique peut recommander à ses amis et qu’elle aime faire découvrir aux touristes qu’elle accompagne, il y a la route des corniches, qui longe le sud-ouest de l’île et offre un magnifique point de vue. Ne pas manquer, non plus, Banyalbufar et ses cultures en terrasses. Et pour prendre un verre accompagné de tapas, Monique recommande d’aller près de la Plaza de España où se tient le Mercado del olivar : il regorge de petites échoppes et bars. « Je signale aussi les restaurants suivants : Ca’n Pedro à Genova, proche de Palma, qui sert une cuisine maison excellente ! La Casa Fernando à Ciudad Jardín, est renommée pour sa cuisine de poisson. La famille royale d’Espagne y a ses habitudes, c’est dire ! Enfin, La Boveda à Palma est connue pour ses tapas… »

 
 
Cala Mandia
Cala Mandia
 
 
Cala romantica
Cala romantica
 
 
le pa amb oli est tout simplement du pain de campagne avec de l’huile d’olive et une tomate frottée, le tout garni de fromage et de jambon. Délicieux !
 
 

Une gastronomie rurale et délicieuse

Il existe de nombreuses spécialités culinaires aux Baléares. Laissez-vous tenter ! Et ne passez pas à côté des conseils de Monique pour qui la cuisine majorquine traditionnelle est avant tout une cuisine rurale. «J’aime les sopas mallorquinas, des soupes à base de légumes et de pain noir. Les frito mallorquin, des fritures d’abats, oignons, herbes, pommes de terre, piments, sont aussi très bonnes. Le tumbet est une sorte de ratatouille et le pa amb oli est tout simplement du pain de campagne avec de l’huile d’olive et une tomate frottée, le tout garni de fromage et de jambon. Délicieux ! Enfin, il ne faut pas quitter Majorque sans goûter les « hierbas », une liqueur à base d’une dizaine d’herbes aromatiques. A consommer le soir, car le midi, avec le soleil, c’est la sieste assurée ! »

Le tumbet, plat typique de Majorque
Le tumbet, plat typique de Majorque
 

Ludovic Bischoff

Expert Lifestyle

Journaliste spécialisé dans le tourisme et les voyages, la culture et la gastronomie, Ludovic Bischoff parcourt la planète pour de grands titres de la presse française. Pour Jet tours Mag, il partage chaque mois ses coups de cœur et ses bons plans.

 

Découvrez nos voyages

Articles similaires

 

Maryline et Patrick Sauze ont visité la Sicile au mois d’août 2014 avec un couple d’amis. Ils ont opté pour le circuit « Le meilleur de la Sicile » de Jet Tours et nous racontent leur voyage de Palerme à Syracuse, en passant par les flancs…

Si Miguel Cortés aime tant son pays, c’est sans doute parce qu’il l’a redécouvert sur le tard, après avoir grandi en Suisse. C’est désormais le meilleur promoteur de l’Espagne et il partage avec vous ses meilleures adresses gastronomiques.