Derrick William vous invite à visiter le Sri Lanka

 

L'œil du guide

 

Ce mois-ci, nous vous faisons découvrir le Sri Lanka à travers le regard de Derrick William, l’un des guides francophones les plus réputés de l’ancienne Ceylan…

 
 

Ludovic Bischoff

Expert Lifestyle

 

Derrick William vit à Nugegoda, une ville proche de la capitale du Sri Lanka, Colombo, là même où il a appris notre langue à l’Alliance Française. Père de deux enfants de 10 et 12 ans qui parlent aussi français, Derrick est passionné par la France où il s’est déjà rendu à plusieurs reprises. Pas étonnant, donc, qu’il soit l’un des guides vedettes pour l’accompagnement des groupes francophones au Sri Lanka.

Parmi les zones qu’il aime particulièrement faire découvrir aux touristes, Derrick cite le “triangle culturel” qui comprend les cités antiques d’Anuradhapura, Polonnaruwa, Sigiriya et Dambulla. « Ce que j’aime dans mon activité de guide, c’est que l’histoire est très présente et que je peux aborder des thématiques liées à l’archéologie autant qu’à l’histoire des civilisations, qui est très riche au Sri Lanka. J’aime raconter l’histoire de mon pays aux visiteurs qui viennent souvent sans idées bien précises sur le Sri Lanka… » Il est vrai que vivant dans l’ombre du grand voisin indien, l’ancienne île connue des occidentaux sous le nom de Ceylan, reste à découvrir pour beaucoup de voyageurs.

 
 
La Vatadage à Polonnaruwa
Temple d'Or de Dambulla
Temple d'Or de Dambulla
 
 
On peut lézarder sur les plages aux eaux calmes de l'est de l'île comme s'adonner au surf sur les vagues agitées de l'ouest
 
 

Le Sri Lanka, la variété des paysages

Quand on lui demande les particularités de son pays, Derrick met en avant « la gentillesse et le sens de l’hospitalité des Sri Lankais. Quant au territoire, malgré sa taille somme toute modeste, il bénéficie de différentes zones climatiques qui offrent une très riche biodiversité avec de nombreux éco-systèmes protégés, des plaines centrales à la végétation dense aux régions du nord et de l’est, au climat plus aride…». Il est ainsi possible de découvrir des plages ensoleillées et chaudes, des montagnes fraîches en été (de 5 à 15 degrés), ou encore la région de Nuwara Eliya, réputée pour ses plantations de thé.

Même le tourisme balnéaire est varié. On peut lézarder sur les plages aux eaux calmes de l’est de l’île comme s’adonner au surf sur les vagues agitées de l’ouest, où l’on sort aussi en mer pour observer les baleines et les dauphins. « Les amoureux de randonnées trouvent également leur bonheur dans la forêt tropicale où l’on observe une faune encore sauvage » ajoute Derrick. N‘oublions pas le repos avec les spas, très nombreux sur l’île, qui pratiquent des techniques ayurvédiques uniques.

 

 
 
nous avons, en plus des plages, un patrimoine historique et religieux très riche qui fait aussi la différence
 
 

Derrick ne cache pas sa fierté quand il parle de son pays, qu’il compare à ses principaux voisins. «L’atout du Sri Lanka, comparé à notre grand voisin qu’est l’Inde par exemple, c’est que nous sommes un pays à taille humaine où les distances entre les principaux sites sont assez réduites. Les touristes peuvent donc voir plein de choses en peu de temps. Et, comparé aux Maldives proches également, nous avons, en plus des plages, un patrimoine historique et religieux très riche qui fait aussi la différence ».

 
 
Plantation de thé, Nuwara Eliya
Plantation de thé
Plantation de thé
 
 
Nous adorons avant tout la nature et notre terre que nous chérissons et protégeons
 
 
Plage tropicale
Plage tropicale
 
 

Le respect de la nature et du patrimoine

A ce sujet, Derrick évoque avec passion « les réservoirs d’eau et lacs artificiels créés par Indo Aryan au Veme siècle, qui sont des merveilles de technologie de l’époque permettant de vastes cultures du riz ou de la noix de coco… C’est tout ce patrimoine historique que les visiteurs peuvent aujourd’hui encore apprécier ».

Et qu’en est-il de la cuisine sri lankaise ? « Nous mangeons beaucoup de riz et de curry. Mes préférés sont les plus épicés et je dois dire que mon pays est très réputé pour ses épices. Mais on sait aussi préparer les plats pour les palais occidentaux et comme nous avons beaucoup de légumes dans notre alimentation, les touristes sont en général ravis de notre cuisine. Nous utilisons aussi beaucoup de lait de noix de coco pour les curry. Mon préféré est le curry aux noix de cajou…»

Pour résumer les attraits du Sri Lanka, Derrick aime parler de la richesse culturelle d’un peuple aux origines variées. « Nous sommes issus d’une culture métissée. Nous avons des racines portugaises, hollandaises, anglaises et, bien évidemment, indiennes. Et nous en sommes fiers ! Nous adorons avant tout la nature et notre terre que nous chérissons et protégeons. Et je crois que c’est cela que les touristes viennent chercher avant tout au Sri Lanka…».

 
 
Epices
cocotier
cocotier
 
 

Ludovic Bischoff

Expert Lifestyle

Journaliste spécialisé dans le tourisme et les voyages, la culture et la gastronomie, Ludovic Bischoff parcourt la planète pour de grands titres de la presse française. Pour Jet tours Mag, il partage chaque mois ses coups de cœur et ses bons plans.

 

Découvrez nos voyages

Articles similaires

 

On ne le surnomme pas « la perle de l’océan Indien » pour rien ! Bien que de petite taille (le Sri Lanka fait le 9e de la France), ce pays est un concentré de cultures, de saveurs, de couleurs dont on peut faire le tour en une dizaine de…

Ces monuments nationaux des Etats-Unis s’imposent comme l’un des incontournables d’un voyage sur le continent nord-américain. Victimes de leur succès, les grands parcs battent chaque été des records de fréquentation. Luc Decoudin, éditeur…