La Birmanie s’ouvre à vous avec May Thinn Khine

 

L'œil du guide

 

La Birmanie a très longtemps été fermée aux touristes. Depuis quelques années, le pays s’ouvre et il est désormais facile d’aller découvrir un peuple aux traditions encore préservées. Notre jeune guide vous donne un avant-goût de cette destination…

 
 

Ludovic Bischoff

Expert Lifestyle

 
 

May Thinn Khine habite à Mandalay, la seconde plus grande ville de Birmanie, mais elle est née à Mogok, une cité à 200 kilomètres au nord de Mandalay et connue comme étant la vallée des rubis grâce à ses nombreuses mines de pierres précieuses. May a appris le français à l’université des langues étrangères et au centre français de Mandalay.  Elle est guide pour les groupes francophones depuis 2012. «J’ai eu la chance de visiter la France au mois de mai 2017, c’était merveilleux ! » raconte celle qui vit avec sa famille, aujourd’hui entièrement constituée de femmes, depuis le décès de son père. « Je vis avec ma grand-mère, ma mère et mes deux petites sœurs… »

 
 
Notre guide, May Thinn Khine
Point de vue de Mandalay
Point de vue de Mandalay
 
 

Si May aime faire découvrir l’intégralité de son pays qui s’ouvre au tourisme depuis quelques années seulement, elle avoue une prédilection pour la région de Bagan. « Non seulement Bagan est un site archéologique de la plus haute importance mais c’est aussi le cœur des bouddhistes. C’est ici que  les grands rois birmans ont vécu pendant des siècles. Et aujourd’hui, on y trouve environ 2000 temples répartis sur une vaste plaine. C’est formidable de les découvrir en vélo… »

 
 
La vallée de Bagan avec ses temples
La vallée de Bagan avec ses temples
 
 
Pour May, la Birmanie est un pays bien différent de ses voisins du Sud-Est asiatique par son authenticité.
 
 

Pour May, la Birmanie est un pays bien différent de ses voisins du Sud-Est asiatique par son authenticité. « La Birmanie ne s’ouvre massivement aux touristes que depuis 2010 et l’on peut donc y découvrir un mode de vie encore traditionnel. Les hommes et les femmes y portent des habits locaux et très peu de marques occidentales y sont présentes, à la différence d’un pays comme la Thaïlande, par exemple ». 90% des Birmans sont bouddhistes. «Notre religion nous apprend à nous contenter de choses simples, à conserver notre culture et nos traditions. C’est pourquoi autant de temples millénaires sont aussi bien préservés», explique May.

 
 
Des Birmans en habits traditionnels
Des Birmans en habits traditionnels
 
 
Un temple de Bagan
Un temple de Bagan
 
 

Des trésors à découvrir

Parmi les lieux que May aime faire découvrir aux visiteurs, on trouve le Lac Inle. Un lac d’eau douce situé dans les montagnes de l’Etat Shan, dans l’Est de la Birmanie. « C’est le deuxième plus grand lac du pays où l’on trouve des pêcheurs qui rament avec leurs pieds sur des bateaux typiques et qui vivent dans des maisons sur pilotis. C’est un très beau paysage, calme et serein. Un paradis pour ceux qui aiment faire des photos... »

May conseille aussi de s’attarder un peu à Yangon (ou Rangoon), la grande ville porte d’entrée du pays, notamment pour visiter l’imposante pagode Shwedagon et ses dorures. Mais aussi pour prendre le temps de voir comment vivent les birmans qui découvrent depuis peu le reste du monde, après des décennies de repli sur eux. « Il y a désormais de nouveaux sites touristiques, ouverts récemment, comme Mogok, au nord de Mandalay, ou la ville de Mergui pour découvrir le charme du sud du pays et ses plages. »

 
 
Lac Inle
Lac Inle
 
 
Ville de Yangon
Ville de Yangon
 
 
La pagode Shwedagon et ses dorures
La pagode Shwedagon et ses dorures
 
 
Située entre la Chine et l'Inde, la Birmanie a développé une cuisine aux accents divers mais toujours très savoureuse.
 
 

Gastronomie et traditions : des charmes sûrs

L’un des autres points forts de la Birmanie, c’est sa gastronomie. Située entre la Chine et l’Inde, la Birmanie a développé une cuisine aux accents divers mais toujours très savoureuse.  « On utilise de nombreuses variétés d’épices et de feuilles pour les arômes. On mange aussi beaucoup de piments. Le plat que j’aime bien et que je fais souvent découvrir aux touristes est le « lephet thoke », soit une salade de feuilles de thé fermentées avec des fèves et des arachides grillées, de l’ail, des petits morceaux de tomates, du citron et des morceaux de gingembre confits. Si vous n’avez pas l’estomac trop sensible, vous allez vous régaler ! » Selon May, la meilleure saison pour découvrir la Birmanie se situe durant la saison sèche, de novembre à mars.

 
 
Des sacs de feuilles de thé, aliment de base du palt lephet thoke
En Birmanie, la cuisine est épicée
En Birmanie, la cuisine est épicée
 
 
Il y a aussi des compétitions avec des ballons qui prennent la forme d'éléphants, d'oiseaux, de temples, etc.
 
 

Enfin, en Birmanie, il y a beaucoup de fêtes religieuses et traditionnelles que May conseille de ne pas louper si l’on est de passage dans son pays. « La Fête des Lumières est une fête très connue et très animée. Elle se déroule en deux temps : en octobre et en novembre. Pour les Birmans, c’est l’occasion de lancer des ballons lumineux dans le ciel et de tirer des feux d’artifices. Il y a aussi des compétitions avec des ballons qui prennent la forme d’éléphants, d’oiseaux, de temples, etc. Et les gens ont l’habitude de placer une petite bougie devant leur maison. C’est un peu comme la célèbre fête des lumières de Lyon, la chaleur en plus ! »

 
 
Des lanternes sont lancées durant la fête des lumières
Des lanternes sont lancées durant la fête des lumières
 
 

Ludovic Bischoff

Expert Lifestyle

Journaliste spécialisé dans le tourisme et les voyages, la culture et la gastronomie, Ludovic Bischoff parcourt la planète pour de grands titres de la presse française. Pour Jet tours Mag, il partage chaque mois ses coups de cœur et ses bons plans.

 

Découvrez nos voyages

 
 

Articles similaires

 

Sarngsan Na Soontorn, 36 ans, est un designer originaire de Chiang Mai, au nord de la Thaïlande. Enseignant à Paris à l’ENSCI – Les Ateliers (École nationale supérieure de création industrielle) et designer indépendant, il…

Guillaume et Elodie Breil ont choisi le Sri Lanka pour leur voyage de noces, en novembre 2014. Ce jeune couple habitant Pau n’avait pas l’habitude de partir en voyage très loin de France. Mais pour un événement aussi important qu’une lune de miel…