A la découverte de la Chine éternelle avec Dai Jiayu

 

L'œil du guide

 

Pour parcourir l’immense et millénaire Empire du Milieu, faites confiance à cette jeune guide amoureuse de la France. Elle déborde d’énergie et d’enthousiasme !

 
 

Ludovic Bischoff

Expert Lifestyle

 
Dai Jiayu et son époux
Dai Jiayu et son époux

A 26 ans, Dai Jiayu est guide depuis six ans déjà. Cette travailleuse acharnée maîtrise le français comme personne. Rien ne la prédestinait, pourtant, à apprendre la langue de Molière et à guider en Chine des centaines de touristes chaque année. Dai Jiayu est née à Wuhan, une ville qui est le chef-lieu de la province du Hubei. Elle a épousé, il y a peu, un autre guide, lui aussi francophone. Ils sont venus ensemble en France pour célébrer leur Lune de miel. Autant dire que Dai Jiayu aime la France ! Elle a d’ailleurs adopté le prénom de Romane pour faciliter la tâche des Français avec lesquels elle voyage à travers toute la Chine. « J’ai beaucoup aimé ce prénom qui est original et qui se retient bien. Et puis, je trouve que ça sonne un peu comme « romantique », explique en souriant notre guide.

 
 
Notre mode de vie a beaucoup évolué et nous sommes de plus en plus proches du mode de vie des Occidentaux.
 
 

Un pays en mutation

Avant tout, Romane insiste sur le fait que la Chine est un pays qui a beaucoup évolué ces dernières années. « Nous ne sommes plus un pays de vélos ! Aujourd’hui, il y a des voitures partout et de grands immeubles. Notre mode de vie a beaucoup évolué et nous sommes de plus en plus proches du mode de vie des occidentaux. Les touristes qui pensent trouver des chinois à vélo et en veste à col Mao doivent être prévenus : c’est souvent une image d’Epinal ! La Chine d’aujourd’hui est très moderne… ».
Pour preuve de ce modernisme effréné qui agite la Chine, Romane cite la ligne de TGV qui relie Pékin à Shanghai en 5 heures seulement, au lieu d’une bonne journée auparavant. Mais le corollaire de ce développement économique est la pollution. « Le niveau de vie des Chinois a beaucoup évolué mais c’est vrai que la pollution dans les villes est un problème. C’est pourquoi nous prenons des mesures très sévères pour lutter contre : la fermeture des petites usines polluantes, la plantation de nombreux arbres, la circulation alternée… Nous faisons aujourd’hui de grands efforts pour rendre notre pays le plus agréable possible à vivre, tout en offrant aux visiteurs des infrastructures d’accueil toujours plus confortables. ».

 
 
Visiter la province du Guizhou et du Fujian où vivent de nombreuses minorités aux coutumes locales très riches.
 
Armée de soldats de terre de Xian
Armée de soldats de terre de Xian

A la découverte de la Chine…

Pour un touriste souhaitant découvrir le pays, Romane cite « avant tout les grandes villes impériales comme Pékin et sa cité interdite, son palais d’été et la plus grande place du monde, la célèbre Tiananmen. Mais aussi Xian et son incroyable armée de soldats de terre qui servait de protection à la sépulture d’un empereur. On découvre aujourd’hui une toute petite partie de ces sculptures d’argile mais il y en a encore beaucoup qui n’ont pas été exhumées de terre. »

Pour approfondir sa connaissance du pays, Romane conseille « d’aller au sud-ouest visiter la province du Guizhou et du Fujian où vivent de nombreuses minorités aux coutumes locales très riches».
Et parmi les endroits secrets que Romane aime particulièrement, il y a la forêt de Zhangjiajie, au nord-ouest de la province du Hunan, « c’est ici qu’ont été tournées des scènes du film Avatar et ces paysages, avec de grands pics rocheux, ont beaucoup inspiré James Cameron pour créer les décors de son film. Il y a de nombreuses chutes d’eau et une forêt luxuriante, c’est vraiment très beau. »

 
 
Zhangjiajie, Chine
Zhangjiajie, Chine
 
 
Quant à la gastronomie chinoise, « c'est l'une des plus réputées du monde et elle est très riche car il existe de multiples cuisines régionales.
 
 

Des spécialités culinaires irrésistibles

Quant à la gastronomie chinoise, « c’est l’une des plus réputées du monde et elle est très riche car il existe de multiples cuisines régionales. Les plus connues sont celles du Shandong, de l’Anhui, du Jiangsu, du Zhejiang, du Sichuan, du Hunan, du Fujian et du Guangdong. On les nomme « les huit grandes cuisines ». Chacune possède une longue histoire et des techniques de préparation spécifiques. Elles ont été influencées par les conditions climatiques, les ressources alimentaires et les coutumes locales. Les touristes françaises adorent découvrir nos spécialités et il y en a tellement qu’il faut revenir très souvent pour faire le tour de notre gastronomie ! C’est un peu comme en France où chaque région a ses spécialités. Moi j’aime beaucoup la fondue chinoise et les poissons. Mais attention, chez nous les cuisiniers n’enlèvent jamais les arêtes. Alors il faut faire attention ! Rassurez-vous, c’est sans doute le seul danger que vous devrez affronter en voyageant dans mon pays, l’un des plus sûrs au monde…».

Sichuan, Gastronomie Chinoise
Sichuan, Gastronomie Chinoise
 

Ludovic Bischoff

Expert Lifestyle

Journaliste spécialisé dans le tourisme et les voyages, la culture et la gastronomie, Ludovic Bischoff parcourt la planète pour de grands titres de la presse française. Pour Jet tours Mag, il partage chaque mois ses coups de cœur et ses bons plans.

 

Découvrez nos voyages

 
 

Articles similaires

 

Shanghai est une ville chinoise à deux facettes, jouant à la fois sur la modernité et la tradition. Zheng Qian y est guide depuis maintenant 25 ans. Elle vous emmène des petites rues à l’ancienne aux quartiers d’affaires…

Les morts, dans beaucoup de cultures, sont fêtés dans des moments et lieux précis, honorés, parfois craints. Au Cambodge, découvrez comment les vivants rendent hommage au monde de l’au-delà du 1er au 15 octobre 2015.

Crédit…