« La  signature culinaire d’un chef se fait par les voyages et les émotions »

 

L'expert Jet tours

 

Yoni Saada accompagnera le circuit capsule en Israël en mai prochain. Le Chef du restaurant Miniatures compte bien transmettre son goût de la cuisine aux participants et leur proposer de nouvelles découvertes.

 
 

Depuis combien de temps officiez-vous derrière vos propres fourneaux ?

En 2016, cela fera déjà dix ans que j’ai ouvert mon restaurant, Miniatures, dans le 16e arrondissement de Paris. J’avais 25 ans à l’époque, j’étais peut-être un peu trop jeune mais je suis assez têtu et fonceur ! Très tôt, je m’étais promis d’ouvrir mon restaurant aux alentours de 25-26 ans. J’ai donc tenu ma parole.

 
 

Vous avez ainsi grandi à travers l’apprentissage de votre cuisine ?

La cuisine m’a fait beaucoup de bien. Elle m’a aidé à gérer mes émotions, à être moins caractériel. Travailler en équipe est une très bonne école. Participer à l’émission Top Chef en 2013 m’a également beaucoup appris sur moi-même. Dans le stress et la compétition, on vous pousse à réaliser des choses que vous ne faites jamais d’habitude. Aujourd’hui, ma cuisine reste instinctive et spontanée. J’ai envie de donner du plaisir aux gens, de leur raconter une poésie.

 
 
Ma cuisine reste instinctive et spontanée. J’ai envie de donner du plaisir aux gens, de leur raconter une poésie.
 
 

Votre signature culinaire se nourrit d’influences personnelles. Quelle place tient Israël dans votre vie ?

Je suis un parisien « pur sang » mais je suis un grand amoureux de la Méditerranée, de sa lumière et de ses saveurs. Dans ce cadre, Israël occupe une place particulière car ce sont mes racines qui résonnent là-bas. Ce pays jeune est en effervescence même s’il souffre d’une image compliquée dans les médias. Pour moi, c’est pourtant l’endroit de la sérénité, de la joie de vivre et de la mixité et j’y séjourne deux à trois fois par an.

 
 
L’endroit de la sérénité, de la joie de vivre et de la mixité
 
 
Tel Aviv, située sur la côte méditerranéenne
Tel Aviv, située sur la côte méditerranéenne
 
 

De quelle façon ce pays est-il lié avec votre passion pour la gastronomie ?

En Israël, les gens se restaurent à toute heure contrairement à la France où il y a des horaires établis pour les repas. Là-bas, la nourriture est souvent au centre des discussions. Manger est même le sport numéro 1 en Israël ! L’autre originalité réside dans cette cuisine de rue enrichie de spécialités marocaines, tunisiennes, algériennes, turques ou encore yéménites…

 
 
Manger est même le sport numéro 1 en Israël !
 
 
Pain pita, spécialité israélienne
Olives, Mahane Yehuda,  célèbre marché de Jérusalem
Olives, Mahane Yehuda, célèbre marché de Jérusalem
 
 

Quels sont vos ingrédients locaux préférés ?

Il y a, par exemple, le zaatar, cette épice du Moyen-Orient que l’on retrouve sur les pains ou les fromages, que j’ose, moi, utiliser en dessert dans mon restaurant. Ma technique culinaire reste française mais j’aime y apporter cette espèce d’atmosphère israélienne qui plane au-dessus de moi.

 
 
Zaatar, épice du Moyen-Orient
Figue en hérisson de Yoni, avec du zaatar
Figue en hérisson de Yoni, avec du zaatar
 
 

Retrouvez la recette de FIGUE EN HERISSON de Yoni

 
 

Comment envisagez-vous le voyage Jet tours ?

Je le vois comme un moment de partage avec les voyageurs participant au circuit. Dans ce projet, cela me tient à cœur de faire vivre à d’autres, les moments magiques que je vis en Israël : la lumière de Jérusalem qui me touche à chaque fois et aussi son magnifique marché. Donner du plaisir aux autres c’est la définition de la cuisine donc cela se fera naturellement au rythme des différentes tables que nous allons partager.

 
 
Cela me tient à cœur de faire vivre à d’autres, les moments magiques que je vis en Israël
 
 
Jérusalem, coupole du rocher
Jérusalem, coupole du rocher
 
 

Ce périple va-t-il changer votre façon de cuisiner ?

La signature culinaire d’un chef se fait par les voyages et les émotions qu’il connaît tout au long de sa vie. C’est pour cela que j’ai toujours eu des envies d’ailleurs et suivi des routes à travers le monde guidées par la cuisine. Ce circuit avec Jet tours m’influencera très certainement d’une manière ou d’une autre. J’espère bien revenir avec de nouvelles découvertes !

 
 

quentin

 

Articles similaires

 

Parcourir Rio de Janeiro et Salvador de Bahia, puis pousser plus au sud et découvrir Itacare, un charmant village de pêcheurs… Le Brésil multicolore que Jet Tours propose dans son nouveau circuit sort des sentiers battus. Sylvain Barbarulo…

Alain Mazars, réalisateur du film Une histoire birmane, amoureux de l’Asie, propose au voyageur d’explorer la Birmanie sur les traces de Georges Orwell, sujet de son long-métrage, sorti dans les salles le 25 novembre en France.