Comment se préparer à un changement brutal de température ?

 

L'expert Jet tours

 

Coup de chaud ou coup de froid, les changements brutaux de température peuvent avoir de graves conséquences pour votre corps. Quels sont les premiers réflexes à adopter dans ce genre de situation ? Comment les prévenir ? Conseils et explications avec Sonia Popoff, médecin urgentiste depuis plus de 20 ans.

 
 

Jet tours Mag : Que provoque un changement brutal de température sur le corps ?

Sonia Popoff : Lorsqu’il est question de coup de chaud, le rythme cardiaque s’accélère, on va très vite se déshydrater, transpirer. Cependant, le phénomène de transpiration montre que le corps lutte encore. S’il n’y a plus de sueur, on est dans une situation d’hyperthermie.
A l’inverse, un coup de froid, se caractérise par un ralentissement du métabolisme, et un pouls difficile à trouver. En cas de trop basse température, le corps va subir un phénomène particulier : la vasoconstriction. Le sang va moins irriguer certaines parties du corps, c’est pour cette raison que les pieds et mains vont être les premiers gelés.

 
 

Comment sait-on que le corps a dépassé ses limites ?

S.P : Lorsque la personne fait preuve de troubles du comportement ou de troubles de la conscience. Dans le cas d’une chaleur extrême, la personne va délirer, avoir des hallucinations, tandis que, dans le cas d’un coup de froid, elle va avoir du mal à articuler, devenir incohérente, puis s’endormir. Autre indicateur : lorsqu’une personne n’éprouve plus le besoin d’uriner. C’est ce qui peut par exemple arriver à de nombreux sportifs, qui courent des kilomètres et ne boivent pas toujours suffisamment. Au froid, en dessous de -32°, le corps peut aussi perdre le frisson, c’est-à-dire qu’il ne réagit même plus tant la température est basse.

 
 
Dans le cas d’une chaleur extrême, la personne va délirer, avoir des hallucinations, tandis que, dans le cas d’un coup de froid, elle va avoir du mal à articuler, devenir incohérente, puis s’endormir
 
 
Il est important de bien s’hydrater tout au long de la journée.
Dans le cas d’une forte chaleur, il est important de bien se protéger du soleil.
Dans le cas d’une forte chaleur, il est important de bien se protéger du soleil.
 
 

Comment prévenir ces phénomènes d’hyperthermie et d’hypothermie lorsqu’on voyage à l’étranger ?

 
 
Il est impératif de boire beaucoup et régulièrement, même si l’on n’en ressent pas le besoin. Attention aussi, à bien se protéger du soleil, surtout la tête.
 
 

S.P : Au chaud, l’hydratation est primordiale. Il est impératif de boire beaucoup et régulièrement, même si l’on n’en ressent pas le besoin. Attention aussi, à bien se protéger du soleil, surtout la tête. Au froid, il faut se couvrir pour essayer de préserver la chaleur au maximum. Mieux vaut privilégier la « technique de l’oignon », qui consiste à enfiler plusieurs couches de vêtement légers et pas un seul lourd. Pensez également à porter une sous-couche synthétique pour que le vêtement puisse sécher rapidement en cas de transpiration, et toujours garder ses chaussures au sec. Une veste étanche, au mieux coupe-vent, de bons gants, de bonnes chaussettes, un bonnet et pas de coton à même la peau, sinon la transpiration ne s’évacue pas et on a encore plus froid.

 
 
Mieux vaut privilégier la « technique de l’oignon », qui consiste à enfiler plusieurs couches de vêtement légers et pas un seul lourd.
 
 

Quels sont les premiers gestes à adopter en cas de surchauffe ou coup de froid lors d’un voyage ?

S.P : Au chaud, les premiers réflexes à adopter sont de se couvrir la tête et de se mettre à l’ombre, dans un endroit ventilé, au frais. Il faut déshabiller la personne, mouiller ses vêtements, voir même la mettre directement dans l’eau. Important aussi, « mettre du froid » dans des endroits stratégiques comme l’aine ou les aisselles. Au froid, la personne doit être couverte. En cas d’hypothermie grave, elle doit être transférée avec le plus de précaution possible. Si elle n’est pas en cas d’hypothermie mais qu’elle a des engelures, on recommande un bain à 37° pendant 1h.

 
 
Bonnet, gants, bottes: l’essentiel contre le froid.
En cas d’hypothermie, rien ne vaut un bon bain chaud pendant 1h.
En cas d’hypothermie, rien ne vaut un bon bain chaud pendant 1h.
 
 

Anais Bence

Anaïs Bence est une jeune journaliste, passionnée de voyages. Véritable globe-trotteuse, toujours à la recherche de nouveaux sujets et de nouvelles expériences, elle a travaillé pour différents supports dans le sud de la France avant de s’établir à Paris.

 

Articles similaires

 

Bien choisir ses valises, c’est s’assurer de rester tendance en toutes circonstances. Reste à trouver le bon bagage pour chaque usage et chaque mode de transport. Car d’une escapade à l’autre, la donne…

Katia Kermoal est naturopathe à Paris. Elle confie ses méthodes naturelles pour éviter les petits tracas des voyages : mal des transports, décalage horaire ou ennuis gastriques…