Dans les coulisses de la Fête des lumières à Lyon

 

Dans les coulisses

 

Annulée en 2015, suite aux attentats parisiens du 13 novembre, la Fête des lumières de Lyon revient plus magique que jamais du 8 au 10 décembre 2016. Une édition inédite pour réaffirmer l’envie et la joie de se retrouver tous ensemble. Pour s’émerveiller, voici un petit avant-goût.

 
 

Ludovic Bischoff

Expert Lifestyle

 
 
Cette fête aux racines religieuses, qui est aujourd’hui un grand rassemblement populaire, s'est hissée à la troisième place des grands événements internationaux.
 
L'une des rues de Lyon illuminée pour la Fête des lumières en 2014.
L'une des rues de Lyon illuminée pour la Fête des lumières en 2014.

Au fil des ans, la traditionnelle Fête des lumières célébrée par les lyonnais est devenue un événement phare dans le monde entier. A tel point que cette fête aux racines religieuses, qui est aujourd’hui un grand rassemblement populaire, s’est hissée à la troisième place des grands événements internationaux regroupant le plus grand nombre de participants, derrière la fête de la bière de Munich et le carnaval de Rio ! On attend, cette année encore, au moins 3 millions de visiteurs prêts à s’émerveiller devant les animations lumineuses et musicales, agrémentées des dernières technologies, de la vidéo aux projections d’images sur bâtiments. La Fête des lumières est le rendez-vous mondial des artistes et techniciens utilisant une source lumineuse. Pour vous donner une idée, ce grand rendez-vous lyonnais est pour ces professionnels l’équivalent du Festival de Cannes pour l’industrie du film !

 
 

Mais pour les spectateurs, c’est avant tout une balade féérique et gratuite qui sera proposée lors de 3 soirées exceptionnelles, de 20h à minuit. Le format a été un poil réduit par rapport aux éditions précédentes : un jour de moins et une plage horaire un peu plus courte. Tout cela pour éviter aux forces de l’ordre, qui vont cette année plus que jamais sécuriser la fête, un surcroit d’activité difficile à supporter en cette période de vigilance accrue. Le dispositif de sécurité se concentre aussi sur une zone plus resserrée de Lyon, principalement la Presqu’île qui constitue le centre-ville de Lyon et qui sera entièrement rendue aux piétons.

Habitation lyonnaise décorée de bougies pour la Fête des lumières en 2014.
Habitation lyonnaise décorée de bougies pour la Fête des lumières en 2014.
 
L'édition 2016 de la Fête des lumières sera encore plus agréable et conviviale du fait de son recentrage sur le cœur historique de la ville.
 
 

Bref, l’édition 2016 de la Fête des lumières sera encore plus agréable et conviviale du fait de son recentrage sur le cœur historique de la ville. Une occasion pour les visiteurs de (presque) tout voir en une seule soirée ! Il faut dire que le programme est chargé. Une quarantaine de projets artistiques sont disséminés à travers la ville. 100% de créations originales et inédites, puisque tel est l’ADN de cet événement. A 95%, il s’agira des œuvres programmées en 2015 et qui seront donc présentées cette année. Les artistes ont eu douze mois de plus pour peaufiner leur projet, c’est dire s’ils sont au point !

 
 
La cathédrale Saint-Jean mise en lumière dans « Evolutions » - Yann Nguema & EZ3kiel.
La bétonnière boule à facettes, quartier Grolée – Benedetto Bufalino & Benoît Deseille.
La bétonnière boule à facettes, quartier Grolée – Benedetto Bufalino & Benoît Deseille.
 
 

Parmi les œuvres phares à ne pas manquer : le coucher de soleil et lever de lune lumineux sur la colline de Fourvière (Soleil de Philippe Cotten), la déconstruction et reconstruction via projection numérique de la cathédrale Saint-Jean (Evolutions de Yann Nguema avec une création musicale du groupe EZ3kiel), l’odyssée façon Jules Verne sur les façades de la Place des Terreaux (Sans dessus, dessous de Joseph Couturier), la plongée féérique dans l’univers forain au centre de la grande roue de la Place Bellecour (Un songe forain de Nathanaëlle Picot) ou encore le dancing en plein air du Quartier Grolée où l’on va guincher devant une « bétonnière boule à facettes » !

 
 
L'esprit de la Fête des lumières est de se laisser aller à une promenade inconnue dans les rues de Lyon.
 
 

Rassurez-vous, il n’y a pas de parcours à suivre à la lettre. L’esprit de la Fête des lumières est de se laisser aller à une promenade inconnue dans les rues de Lyon, emporté par la foule et attiré par les lumières. Et pour faire comme les lyonnais, qui placent sur le rebord de leur fenêtre une petite bougie tous les 8 décembre, achetez un « lumignon du coeur » pour soutenir une bonne cause humanitaire, une manière d’allumer une lumière dans la nuit d’une actualité souvent sombre.

 

Toutes les information sur le site : www.fetedeslumieres.lyon.fr

 
 

Ludovic Bischoff

Expert Lifestyle

Journaliste spécialisé dans le tourisme et les voyages, la culture et la gastronomie, Ludovic Bischoff parcourt la planète pour de grands titres de la presse française. Pour Jet tours Mag, il partage chaque mois ses coups de cœur et ses bons plans.

 

Articles similaires

 

Sortir des sentiers battus et trouver un lieu caché, intime et tendance, tel est souvent l’un des paris des voyages réussis. La LX Factory à Lisbonne est typiquement l’adresse secrète qu’il n’est pas facile de trouver…

Cap sur l’île de Brac, en Croatie, où le nouveau Club Jet Tours Milna vous accueille dans une oasis de charme…