Les mille facettes de l’Afrique du Sud

 

Carnet de voyage

 

Albert et Nathalie Ribes forment un couple de jeunes sexagénaires parisiens habitués à voyager seuls. Dans les capitales européennes ou en Tunisie, ils organisent généralement leurs voyages eux-mêmes. Mais pour la découverte de l’Afrique du Sud, ils ont décidé de s’inscrire à un circuit proposé par Jet tours (les facettes du diamant – 15 jours). Un choix qu’ils ne regrettent pas et un voyage qu’ils nous racontent quatre mois après leur retour.

 
 

Ludovic Bischoff

Expert Lifestyle

 
 

Jour 01 au jour 03

Du premier au troisième jour : Découverte de la belle ville du Cap

 
 
Le premier jour, notre guide sud-africain nous avertit « ce ne sera pas des vacances !», dit-il en riant. Et il avait raison, ce voyage a été d'une densité incroyable !
 
 

Nous avions un peu d’appréhension en nous inscrivant à un voyage de groupe, nous qui voyageons d’habitude seuls. Mais je dois dire que le petit groupe que nous allons former durant ces 15 jours nous est apparu d’entrée très sympathique. Au final, nous avons d’ailleurs gardé des contacts avec quasiment tous ses membres, c’est vous dire ! Le premier jour, notre guide sud-africain nous avertit « ce ne sera pas des vacances !», dit-il en riant. Et il avait raison, ce voyage a été d’une densité incroyable ! Nous débutons par la ville du Cap, où nous passerons deux nuits. Ce qui nous a le plus impressionné, c’est la Table Mountain qui domine la ville. Quelle vision ! Aller au Cap de Bonne Espérance, qui est mythique, est aussi une première aventure inoubliable et la route de la corniche qui nous y mène est ravissante. Nous allons prendre un bateau pour nous rapprocher de l’Ile aux phoques où ils sont des centaines à se prélasser. Nous survolerons aussi la région du Cap en hélicoptère… Bref, les premiers jours nous en mettent plein les yeux. Le voyage débute bien !

 
 
L’île aux phoques
Table Mountain, Cape Town
Table Mountain, Cape Town
 
 

Jour 04

Quatrième jour : Nous roulons sur la route des vins

Pour notre première sortie en dehors de la région urbanisée du Cap, ce qui nous a marqué, ce sont d’abord ces kilomètres de « township » le long de la route. Puis, partout des pintades sauvages qui sont un peu l’emblème du pays. On en trouve sur le bord des routes, comme les singes. C’est très amusant à voir. Nous avons fait quelques arrêts pour déguster des vins dans d’immenses propriétés viticoles. Mais pour les français que nous sommes, ces vins ne sont pas notre meilleur souvenir ! A la différence de la gastronomie sud-africaine qui est délicieuse. Surtout les viandes grillées, très variées et succulentes, accompagnées de tous les légumes que vous pouvez imaginer. Ce pays est un immense jardin potager ! Sur le chemin nous avons visité Franschhoek et son musée consacré aux huguenots, ces protestants français qui sont à l’origine du développement de la vigne. Un arrêt très instructif.

 
 
« Pour les français que nous sommes, ces vins ne sont pas notre meilleur souvenir »
Ricketey Bridge, dans Franschhoek Valley (Peter Titmuss / Shutterstock.com)
Ricketey Bridge, dans Franschhoek Valley (Peter Titmuss / Shutterstock.com)
 
 

Jours 05 et 06

Cinquième et sixième jours : Mossel Bay et chevauchée en autruche !

 
 
Comme les marins portugais de l'époque, nous envoyons des cartes postales depuis « l'arbre postal » où ils laissaient leur courrier pour les navigateurs suivants...
 
 

Nous passons par Mossel Bay, la ville où le premier européen a posé le pied en 1488. Comme les marins portugais de l’époque, nous envoyons des cartes postales depuis « l’arbre postal » où ils laissaient leur courrier pour les navigateurs suivants… Puis nous continuons vers Oudtshoorn, dans le petit Karoo, capitale mondiale de l’autruche. Visite d’une ferme d’élevage et déjeuner avec un bon steak d’autruche au menu. Mais mon plus grand souvenir avec cet animal, c’est d’être monté dessus ! Je peux vous dire que cela a bien amusé le groupe, mais quelle expérience de chevaucher ce volatile robuste et rapide. Inoubliable ! Le lendemain nous allons visiter le parc national de Tsitsikamma. La balade jusqu’à l’embouchure de la Storm River est une petite aventure dans la forêt que nous avons beaucoup aimée.

 
 
Un pont au milieu du parc national de Tsitsikamma
L’autruche est un animal robuste et rapide
L’autruche est un animal robuste et rapide
 
 

Jours 07 et 08

Septième et huitième jours : Durban et la culture Zoulou

Après une courte visite de Port Elisabeth, nous arrivons à Durban. C’est un dimanche et c’est parfait pour voir les sud-africains vivre en famille sur le front de mer qui est un spot très couru par les surfeurs. On peut vraiment y côtoyer les gens et constater l’incroyable diversité culturelle du pays. Notre guide, Carrel Johnson, était vraiment super. Parlant un français parfait, d’une très grande culture, il ne manquait pas une occasion pour nous expliquer son pays et nous faire mieux comprendre la vie quotidienne des habitants. Il a vraiment rendu le voyage inoubliable. Le lendemain nous visitons le village Zoulous de Shakaland. Il s’agit d’un village reconstitué mais pour autant c’est vraiment bien fait. Nous passons la journée avec les Zoulous qui nous expliquent leur mode de vie et le soir nous dormons dans une hutte typique. Une nouvelle facette du pays nous apparaît alors. Et, comme toujours, nous mangeons vraiment très bien. La viande séchée (bobotie) que l’on trouve partout est délicieuse et très originale.

 
 
Nous passons la journée avec les Zoulous qui nous expliquent leur mode de vie et le soir nous dormons dans une hutte typique. Une nouvelle facette du pays nous apparaît alors.
 
 
Les plages de surfers de Durban
Le peuple Zoulou (Leonard Zhukovsky / Shutterstock.com)
Le peuple Zoulou (Leonard Zhukovsky / Shutterstock.com)
 
 

Jours 09 et 10

Neuvième et dixième jours : découverte de la faune en Zoulouland

A Santa Lucia, une petite croisière fluviale nous permet de découvrir la faune de l’estuaire dont des hippopotames par dizaines ! L’après-midi, un safari en 4×4 dans le parc national de Hluhluwe, le plus ancien du pays, nous permet de voir des rhinocéros blancs, l’un des 5 animaux du groupe des « Big 5 » que tout le monde veut voir en Afrique du sud. Les girafes sont le meilleur remède au stress possible : les regarder déambuler tranquillement est un enchantement. Le soir nous logeons dans un lodge et partons le matin très tôt pour voir les animaux s’abreuver à un point d’eau. C’est magique !

 
 
Les impressionnants rhinocéros blancs du parc Hluhluwe
Dans ce parc, la faune est aussi dense que diversifiée
Dans ce parc, la faune est aussi dense que diversifiée
 
 

Jours 11 et 12

Onzième et douzième jours : enfin le mythique parc Kruger

Nous cheminons à travers le Swaziland, connu pour être la « petite suisse » africaine et c’est vrai que les paysages verts et vallonnés rappellent notre voisin Suisse. Puis nous visitons le parc Kruger : le plus célèbre d’Afrique du Sud. Nous avons pu voir tous les animaux possibles, des éléphants aux lions. Mais pour nous, ce parc, même s’il est incontournable, n’est pas le plus intéressant. Il est un peu trop civilisé à notre goût avec ses routes goudronnées et parfois trop fréquentées par les 4X4 des touristes. Pour autant, il aurait vraiment été dommage de ne pas le visiter. A noter que le Karongwe River Lodge dans lequel nous avons résidé est absolument fabuleux. Je le recommande fortement !

 
 
Le Swaziland, la « petite suisse » africaine
Le parc Kruger réunit plus de 750 espèces d’animaux !
Le parc Kruger réunit plus de 750 espèces d’animaux !
 
 

Jours 13 à 15

Jours 13 à 15 : Retour vers les grandes villes de Pretoria et Johannesburg

 
 
Nous quittons cette nature pour une dernière halte dans la mégapole de Johannesburg où la visite du musée de l'Apartheid est émouvante et instructive
 
 

Avant de terminer notre périple par un passage dans la Capitale du pays, Pretoria, nous visitons le canyon de Blyde River. C’est le 3ème plus vaste au monde et y randonner est l’un des plus beaux souvenirs de ce voyage. Nous avons particulièrement été impressionnés par les « marmites de géants » qui se créent dans la rivière. Et les paysages de la région, le Drakensberg, sont étonnants : des falaises rouges, des montagnes recouvertes de forêts vertes… Nous quittons cette nature pour une dernière halte dans la mégapole de Johannesburg où la visite du musée de l’Apartheid est émouvante et instructive. Nous passons la journée dans Soweto. Au final, nous aurons vu une infinité de choses en 15 jours seulement et nous ne regrettons pas l’option circuit en groupe sans laquelle nous n’aurions jamais pu voir autant de belles choses et dans une atmosphère vraiment conviviale !

 

JOUR J


Articles similaires

 

Guillaume et Elodie Breil ont choisi le Sri Lanka pour leur voyage de noces, en novembre 2014. Ce jeune couple habitant Pau n’avait pas l’habitude de partir en voyage très loin de France. Mais pour un événement aussi important qu’une lune de miel…