Le tour de l’Islande en une semaine !

 

Carnet de voyage

 

Lionel est parti à la découverte de l’Islande cet été. Ce grand voyageur souhaitait explorer ce pays de glace et de feu en une semaine. Pari gagné grâce au circuit « Islande grandeur nature » qui fait le tour complet de l’île…

 
 

Ludovic Bischoff

Expert Lifestyle

 
 

Jour 01

Premier jour : A la découverte de ce célèbre volcan qui a bouleversé le monde

 
 
Nous partons au petit matin à la découverte d'Eyjafjallajökull, ce fameux volcan qui a bouleversé le trafic aérien de la planète entière lorsqu'il est entré en éruption en 2010
 
 

Arrivé tardivement à Reykjavik la veille, nous partons au petit matin à la découverte d’Eyjafjallajökull, ce fameux volcan qui a bouleversé le trafic aérien de la planète entière lorsqu’il est entré en éruption en 2010. Aujourd’hui, un centre d’accueil a ouvert ses portes aux pieds du volcan qui a retrouvé son calme. Ce qui est incroyable, c’est qu’après avoir détruit toute vie, ses cendres ont ensuite servi de fertilisant pour booster les sols de la région. Et aujourd’hui, nous visitons une ferme qui cultive des légumes comme jamais elle n’en avait produit avant ! C’est le bon côté de cette catastrophe naturelle qui a fait connaître l’Islande au monde entier… Nous continuons la route le long de la côte sud en nous arrêtant pour admirer les spectaculaires chutes d’eau de Seljalandsfoss et Skógafoss. Puis nous découvrons la plage noire de Reynisfjara et sa langue de lave sombre qui s’étend sur 120 mètres dans la mer. Impressionnant.

 
 

Jour 02

Deuxième jour : Navigation sur un lac en slalomant entre les icebergs !

Nous devions passer la nuit au village de Vik mais notre guide, Christine, nous a proposé une alternative vraiment chouette et nous avons dormi sur une petite île charmante. Ce matin, nous reprenons donc le bateau pour rejoindre l’île principale et prendre la route du Parc national de Skaftafell. En chemin, nous traversons les grands champs de lave d’Eldhraun et les étendues de sable de Skeiðarársandur, une sorte de désert de sable noir volcanique formé par les rivières glaciaires. À Skaftafell, j’ai beaucoup aimé le lac glaciaire de Jökulsárlón sur lequel nous naviguons à bord d’un petit bateau en évitant les icebergs flottants. Dépaysant !

 
 
À Skaftafell, j'ai beaucoup aimé le lac glaciaire de Jökulsárlón sur lequel nous naviguons à bord d'un petit bateau en évitant les icebergs flottants
 
 
Le volcan d'Eyjafjallajökull connu pour avoir bloqué le trafic aérien européen.
Le lac glaciaire de Jökulsárlón : un des plus beaux endroits d’Islande.
Le lac glaciaire de Jökulsárlón : un des plus beaux endroits d’Islande.
 
 

Jour 03

Troisième jour : Rencontre avec l'histoire de la pèche islandaise et... française !

Ce matin nous visitons les environs de Höfn, un port de pêche situé au pied d’un glacier et cerné par deux langues du Vatnajökull d’un côté et par l’océan de l’autre. Nous voyons de gros chalutiers, il faut dire que les islandais sont des marins pêcheurs depuis toujours. Et c’est avec surprise que je découvre, dans l’après-midi, le Musée des marins français situé dans le fjord de Fáskrúðsfjörður, un ancien centre de pêche qui a longtemps accueilli des marins bretons venus travailler ici. C’est étonnant de découvrir leur vie, si loin de la France, dans ce qui était à l’époque un petit hôpital… Nous avons d’ailleurs mangé de très bons poissons durant le séjour, même si le plat national islandais semble être la soupe que l’on sert à tous les repas. Un peu lassant à la longue…

 
 
Lac de Mývatn, qui abrite la plus haute chute d’eau d’Islande.
Höfn : un port de pêche spécialisé dans la pêche du homard.
Höfn : un port de pêche spécialisé dans la pêche du homard.
 
 

Jour 04

Quatrième jour : La région du lac de Mývatn offre une nature préservée

Nous explorons aujourd’hui les grands espaces du plateau désertique de Möðrudalsörӕfi sur la route du lac de Mývatn. Ce lac est magnifique et héberge la plus haute chute d’eau d’Islande : Dettifoss. La région est vraiment très belle et préservée. Nous sommes tout au nord et il n’y a pas beaucoup d’habitants par ici ! Il nous faudra attendre le soir pour retrouver un peu de civilisation et d’animation à Akureyri, la grande ville du nord où nous dormons.

 
 
Ce lac est magnifique et héberge la plus haute chute d'eau d’Islande : Dettifoss. La région est vraiment très belle et préservée
 
 

Jour 05

Cinquième jour : Comprendre la vie rude des islandais d'hier

 
 
Les maisons sont recouvertes de terre et végétalisées pour conserver un peu de chaleur dans ce pays froid.
 
 

Nous découvrons la charmante ville d’Akureyri et son jardin botanique. Puis nous visitons la ferme de Glaumbӕr transformée en écomusée. C’est très intéressant pour comprendre la vie des islandais au 18ème siècle. Les maisons sont recouvertes de terre et végétalisées pour conserver un peu de chaleur dans ce pays froid. Au mois de juillet, nous avons eu un très beau temps et par chance peu de vent, mais la température n’a jamais dépassé les 20 degrés ! Dans la région de Borgarfjörður, les cascades de Hraunfossar qui s’étirent sur environ 1 km, avant de se jeter dans la rivière Hvítá, sont splendides.

 
 
Une maison typique islandaise recouverte de terre.
Les cascades fracassantes de Hraunfossar.
Les cascades fracassantes de Hraunfossar.
 
 

Jour 06

Sixième jour : Spectacle de geysers toutes les 5 minutes

Nous terminons notre tour d’Islande en visitant le site de Geysir qui a donné son nom aux geysers que nous connaissons. Il y a diverses sources d’eau chaude qui bouillonnent et parfois explosent en violents jets d’eau. C’est très impressionnant. La principale attraction du site, c’est le Strokkur qui jaillit en moyenne toutes les 5 minutes. Spectacle assuré tous les jours ! Enfin, nous nous baladons près de la chute de Gullfoss, la « cascade dorée », l’une des plus belles d’Islande. Le lendemain, nous passerons la journée à parcourir la capitale Reykjavik. Une ville à taille humaine que l’on découvre à pied et où près de 80 % des islandais résident. Un retour à la civilisation avant notre retour en France, des images de nature sauvage plein la tête…

 
 
La principale attraction du site, c'est le Strokkur qui jaillit en moyenne toutes les 5 minutes. Spectacle assuré tous les jours !
 
 
Un site incontournable : les geysers de Geysir.
Reykjavik : la capitale islandaise la plus septentrionale du monde.
Reykjavik : la capitale islandaise la plus septentrionale du monde.
 

JOUR J


Articles similaires

 

Et si vous partiez à la découverte de la Bulgarie ? Cette destination hors des sentiers battus, dans l’Europe des Balkans, réserve de belles surprises avec ses paysages variés faits de plages, forêts et massifs montagneux. Sur les rives de…

Guillaume et Elodie Breil ont choisi le Sri Lanka pour leur voyage de noces, en novembre 2014. Ce jeune couple habitant Pau n’avait pas l’habitude de partir en voyage très loin de France. Mais pour un événement aussi important qu’une lune de miel…