Dans les grandes étendues du Chili avec Dominique et Christiane

 

Carnet de voyage

 

Dominique et Christiane Iches se sont envolés de Toulouse pour rejoindre les grandes étendues du Chili en janvier 2017. Ces voyageurs réguliers, qui partent au moins une fois par an au bout du monde, nous racontent aujourd’hui leurs aventures sur cette terre de tous les contrastes…

 
 

Ludovic Bischoff

Expert Lifestyle

 
 

*Jours 1 et 2 : L'arrivée à Santiago du Chili...

Après plus de 14h de vol, en passant par Madrid, nous arrivons enfin au Chili. Le voyage a été long mais étrangement, nous ne sentirons aucune fatigue durant cette première journée que nous consacrons à la découverte de la capitale, Santiago. La ville est plutôt fleurie et nous apparait comme très sécurisée lorsque nous en arpentons les rues animées. C’est une ville coloniale avec de beaux bâtiments. Malheureusement, le jour de notre passage, la cathédrale était fermée pour travaux. Mais nous nous consolons avec la vue depuis le Cerro Santa Lucia, la colline où fut fondée la ville, qui est superbe.

 
 
Santiago du Chili
Santiago du Chili
 
 
Les rues animées de la capitale
Les rues animées de la capitale
 
 
Cerro Santa Lucia
Cerro Santa Lucia
 
 
Le grand port du Chili, porte d’entrée maritime du pays, c'est le mythique Valparaiso.
 
 

Jour 3 et 4 : Découverte du grand port de Valparaiso

Le grand port du Chili, porte d’entrée maritime du pays, c’est le mythique Valparaiso. Là aussi, nous découvrons de très belles maisons, peintes de couleurs vives et de fresques. Elles se trouvent sur des collines et elles bénéficient d’une vue à couper le souffle sur la baie de Valparaiso. On y accède via des funiculaires parfois hors d’âge mais c’est très amusant. Nous allons aussi visiter la ville balnéaire de Viña del Mar, que les Chiliens surnomment la “ville-jardin”. C’est charmant et nous aurions volontiers passé plus de temps sur la côte…

 
 
Valparaiso...
et ses maisons colorées
et ses maisons colorées
 
 
Vina del mar
Vina del mar
 
 
Le lendemain matin, nous partons pour une croisière dans le fjord Ultima Esperanza dont les paysages sont époustouflants.
 
 

Jour 5 et 6 : En route pour la steppe patagonienne

Aujourd’hui, nous prenons l’avion pour le sud du pays et Punta Arenas, d’où nous rejoindrons Puerto Natales en traversant la steppe patagonienne. Sur le chemin, nous nous arrêtons dans une estancia, ces fermes typiques du Chili où l’on élève des moutons. Nous sommes touchés de découvrir que les propriétaires, qui vivent au milieu de nulle part dans leur immense exploitation, ont des racines françaises ! La mère de famille parle encore très bien notre langue et nous passons en leur compagnie une très agréable soirée autour d’un barbecue local, à base de mouton évidemment. Le lendemain matin, nous partons pour une croisière dans le fjord Ultima Esperanza dont les paysages sont époustouflants. Nous prenons place avec notre groupe d’une dizaine de personnes à bord d’un petit bateau, à la découverte du glacier Balmaceda. Il fait plus froid, une dizaine de degrés seulement, mais le temps est très beau et nous découvrons de magnifiques cascades dans le parc Bernard O’Higgins où nous partirons à la découverte du superbe glacier Serrano, dont l’eau bleue contraste avec les montagnes enneigées tout autour…

 

 

 
 
Puerto Natales
Puerto Natales
 
 
Le glacier Serrano
Le glacier Serrano
 
 
Le lac Nordenskjöld, avec ses eaux turquoise, et le lac Grey où souffle un vent très fort, sont des souvenirs visuels qui nous poursuivent des mois après notre retour...
 
 

Jour 6 et 7 : Les paysages de Torres del Plaine sont magnifiques

Pour aller vers le Parc national de Torres del Plaine, nous empruntons la route « de la fin du monde » qui traverse des paysages désertiques impressionnants. Sur la route, on nous offrira un verre de whisky dont les glaçons proviennent directement d’un glacier ! Amusant. Dans ce parc, nous verrons beaucoup d’animaux, des condors, des vigognes et des lamas guanacos, typiques du Chili. Le lac Nordenskjöld, avec ses eaux turquoise, et le lac Grey où souffle un vent très fort, sont des souvenirs visuels qui nous poursuivent des mois après notre retour…

 
 
 
 

Jour 8, 9 et 10 : Direction le nord et l'Atacama !

Après un passage par Santiago (ce pays est vraiment immense, l’avion est le meilleur moyen de transport !) où nous passons la soirée dans une exploitation viticole pour découvrir le très bon vin chilien, nous partons pour San Pedro de Atacama. Il s’agit d’un village colonial situé en plein désert, tout au nord du Chili. La visite des ruines de la forteresse Inca de Pukara de Quitor n’est pas inoubliable mais elle nous permet d’avoir une très belle vue sur la vallée de la Lune dans laquelle nous partirons en excursion le lendemain. Ici, c’est le sel qui recouvre la terre, comme dans la Cordillera de la Sal où les paysages sont façonnés par le vent et le soleil. On y voit des congressions fantomatiques et le sol se teint de rouge et de blanc. Tous ces paysages sont inattendus et il n’y a qu’ici que nous pouvons voir de telles zones désertiques. Le Salar d’Atacama est l’endroit le plus aride au monde. Il abrite le Parc national Los Flamencos où vivent de nombreuses espèces d’oiseaux… Les lagunes altiplaniques de Miscanti et Miñiques sont de toute beauté : un bleu électrique dans lequel se reflète un ciel tout aussi bleu. C’est magnifique !

 
 
La vallée de la Lune
La vallée de la Lune
 
 
Les flamants roses du parc national Los Flamencos
Les flamants roses du parc national Los Flamencos
 
 
Le désert d'Atacama
Le désert d'Atacama
 
 

Jour 11 et 12 : Retour vers Santiago

La fin du voyage approche et nous repartons pour Santiago où nous allons passer un peu de temps supplémentaire. En chemin, nous passons voir les geysers del Tatio qui ne sont pas très impressionnants. Mais la balade est sympathique. Nous nous arrêtons au village de Machuca pour un déjeuner où nous goûterons des brochettes de lama ! Nous aurons toujours très bien mangé durant ce périple incroyable qui nous a laissé des souvenirs colorés impérissables…

 

JOUR J


Découvrez nos voyages

 
 

Articles similaires

 

En juin prochain, Juan Arbelaez s’envolera pour la Colombie avec 20 clients Jet tours pour une expérience totalement inédite. Qui est ce jeune Chef et comment appréhende-t-il ce voyage?

Ce Belge a adopté le Mexique où il vit et travaille depuis 20 ans. Il nous fait découvrir son pays de coeur, dont il vante la richesse en sites archéologiques et naturels.