Envoûtante Afrique du Sud…

 

Carnet de voyage

 

Passionné de voyages et de photographie, Pascal Poulingue est revenu enchanté d’un circuit Jet tours de 14 jours en Afrique du Sud, avec sa fille Emilie. Entre safaris et découverte du pays, ce Rouennais de 66 ans nous raconte son périple dépaysant.

 

 
 

Patricia Khenouna

Journaliste et auteur

 

Jour 1 et 2 : Le Cap et La Montagne de la Table

8 août 2018. La sonnerie du réveil réglée sur 1 heure du matin, Emilie et moi quittons Rouen pour Roissy-Charles-de-Gaulle, direction Le Cap via Johannesburg où nous sommes accueillis par Pancrace, notre guide. Ici, c’est l’hiver et je regrette d’être parti en petite veste et survêt !

 
 
Notre première excursion en téléphérique à la Montagne de la Table (plus de 1000 mètres) nous offre une vue époustouflante sur Cape Town !
 
 

Jour 3 : Le Cap de Bonne Espérance

Longeant la mer jusqu’à l’Océan Indien, le chauffeur de notre autocar ultra confortable s’apprête à nous faire parcourir 130 km. Au Cap de Bonne Espérance, photo obligatoire devant le panneau avec un verre de vin pétillant, accompagné d’un morceau de biltong. Pour le fils de boucher que je suis, cette spécialité de viande séchée est un peu fade, mais pas inintéressante.

Nous atteignons ensuite l’Ile aux phoques, puis la Plage des Boulders où les pingouins sont si proches de nous qu’on peut presque les toucher…

 
 
 
 

Sur le chemin du retour, la visite d’un atelier de tailleur de diamants est un peu décevante. J’aurais préféré voir des ouvriers à l’œuvre plutôt que des machines en action. Mais les danses folkloriques et le menu du dîner — hippopotame, antilope, crocodile — font oublier ce léger bémol.

 
 

Jour 4 : Sur la route des vins

 
 

La journée démarre par un survol magique de la ville du Cap en hélico avant de se poursuivre par la découverte d’une très grande exploitation de vins dont le responsable a fait ses études en France. Une chance ! Entre deux verres de Merlot et de Sauvignon, je ne peux m’empêcher de jeter un œil à l’affiche qui signale la présence de quelques charmants reptiles : fers de lance, mambas noirs, etc.

 
 

Jour 5, 6, 7, 8 : Oudtshoorn, Mossel Bay, Durban et le Zoulouland

Cap vers Oudtshoorn, dans le petit Karoo. Emilie n’oubliera pas de sitôt sa promenade à dos d’autruche, le volatile star des lieux dont nous visitons un élevage.

Une heure de vol plus tard, nous débarquons à Durban, un peu frustrés de ne pouvoir visiter le Moses Mabhida Stadium (grand stade ultra-moderne de 56.000 places), le funiculaire étant en panne. Mais à Shakaland, l’accueil chaleureux des guerriers zoulou équipés de lances et de boucliers, reste un moment fort du séjour.

 
 
 
 

Jour 9 : Dans l’estuaire de Santa Lucia

Changement de décor : nous voici à bord d’un bateau à étage de 25 mètres de long pour un déjeuner-croisière à Santa Lucia. Je suis comblé car cet estuaire accueille plus de 3000 espèces d’oiseaux, des hippopotames et des crocodiles que je m’empresse d’immortaliser.

 
 

Emilie et moi l’attendons avec impatience car c’est le plus ancien du pays. Un troupeau d’une quarantaine d’éléphants passe juste devant notre véhicule, une lionne se déhanche tranquillement à cinq mètres de nous, quatre guépards viennent nous saluer… cela valait le coup de se lever à 4 h du matin !

Jour 10 : Safari à HLUHLUWE (Zoulouland)

 

Jour 11, 12 : Le Swaziland et le Parc Kruger

Au cours de ce périple de 300 km, nous passerons une frontière à pied et traverserons les paysages de montagnes, lacs et rivières du Swaziland. Pas de chance, la pluie s’est mise à tomber, obligeant les démonstrations de danses traditionnelles à se dérouler sous une hutte. J’ai tellement apprécié ces musiques que j’ai acheté le CD et l’écoute régulièrement depuis !

 
 
 
 

Troublé par un ballet incessant de jeeps, le Parc Kruger me déçoit un peu mais la réserve privée est sublime. Nous dormons dans une très belle chambre avec lit à baldaquin et assistons à une scène incroyable : pour échapper aux harcèlements d’une hyène, un léopard cache l’impala qu’il vient de tuer dans un arbre ! Une journée magique couronnée par un apéro en pleine savane, face au coucher de soleil.

 
 

Jour 13 : De la Blyde River à Pretoria

Pour le plus long trajet du circuit — 550 km —, nous traversons le Drakensberg et découvrons le très joli panorama du canyon de la Blyde River. Après le déjeuner, en allant vers Pretoria, le village N’debele où nous faisons une halte est un peu trop aménagé pour les touristes à mon goût.

 
 
 
 

Jour 14 et 15 : Moments d’émotions à Soweto et Johannesburg avant le retour

Avec ses baraquements en tôle ondulée, Soweto, le plus célèbre des townships, est un choc. Séquence émotion également devant la demeure de Mandela, mais surtout au Musée de l’Apartheid, à Johannesburg, où notre guide nous invitera à déambuler un long moment avant de rejoindre l’aéroport vers 18 heures. L’Afrique du Sud restera un très beau souvenir, pour ma fille et moi !

 
 
 
 
« J’avais très envie de faire un safari photo mais si mon agence de voyages ne m’avait pas conseillé l’Afrique du sud, je n’y aurais pas pensé. J’ai beaucoup apprécié les paysages, la faune, l’accueil des autochtones et la sympathique ambiance qui régnait dans notre groupe de 30 personnes. Le principe du circuit oblige à se lever tôt et à se coucher tard, mais je trouve que c’est une excellente manière de voir du pays. Reste à faire le tri parmi les 1500 photos que j’ai rapportées ! »
 

JOUR J


Articles similaires

 

Ce mois-ci, notre guide Carrel Jonhson Malonga Taty vous fait découvrir les beautés sauvages et lumineuses de l’Afrique du Sud. Du Cap à Johannesburg en passant par Durban et le parc Kruger, bienvenue dans la « nation arc-en-ciel »…

Albert et Nathalie Ribes forment un couple de jeunes sexagénaires parisiens habitués à voyager seuls. Dans les capitales européennes ou en Tunisie, ils organisent généralement leurs voyages eux-mêmes. Mais pour la découverte de l’Afrique…